Bien-être
Bien-être
Sophrologie : mieux vivre avec les acouphènes
Mieux vivre avec les acouphènes
Comment soigner les acouphènes naturellement ?
Sophrologie et Acouphène :Qu’est-ce qu’un acouphène ?

L’acouphène est un bruit perçu en l’absence de stimulation (ou vibration) sonore extérieur

Le son perçu peut ressembler à un son grave comme le bourdonnement, ou à un son aigu comme le sifflement… ressenti dans le crâne ou dans l’oreille, d’un seul côté ou des deux.

Les acouphènes sont souvent liés à une pathologie mais pas toujours, et l’intensité est variable selon l’état de santé et de fatigue de la personne. Il s’accompagne dans 85% des cas d’une hypoacousie (perte auditive) ou d’une hyperacousie (l’hyperacousie étant une intolérance au bruit). Les causes médicales possibles sont nombreuses : HTA, hyperthyroïdie, tumeur bénigne, maladie de Ménière, usure de l’oreille… Les acouphènes sont souvent rencontrés chez des personnes anxieuses, nerveuses, émotives, et créent un phénomène obsessionnel qui accroît la fatigue physique et psychique et le stress. (Source arfepa) l’acouphène n’est pas une maladie, c’est une source de quelque chose.

Les acouphènes concernent 10 millions de personnes de manière occasionnelle et 3.7 millions de personnes de manière permanente. Dans 25 % des cas ils perturbent la vie sociale.

Échelle de bruit

  • 20,30 décibels : zone silencieuse
  • 30 décibels : forêt, bibliothèque, lave-vaisselle…
  • 60 – 70 décibels : télévision, sonnerie téléphone, conversation courante…
  • 70 – 80 décibels : restaurant bruyant, aspirateur, tondeuse…
  • 90 décibels : restaurant scolaire
  • 100 décibels : baladeur fort
  • 110 décibels : discothèque, concert, marteau piqueur, tonnerre…
  • 140 décibels : avion qui décolle, course de formule 1

Le son devient dangereux à partir de 100 db et insupportable à partir de 120 db.

Le mieux étant de ne pas dépasser les 80 décibels.

Les causes principales ou facteurs favorisants :

Traumatisme auditif (concert, discothèque, pétard, feu d’artifice…) dans 65 % des cas : ils peuvent donner une surdité brutale accompagnée d’acouphènes et une hyperacousie. 65% des 18-25 ans ont déjà eu des acouphènes après un concert…

Traumatisme crânien, accident de plongée, certains médicaments, le stress, la fatigue, la dépression, l’hypertension, spasmophilie, tabac…

Générateur d’angoisse et de stress, les acouphènes vont augmenter les troubles du sommeil et de fatigue ce qui va amplifier la focalisation du symptôme.

Que faire en cas d’acouphènes

Il n’y a pas un mais des traitements… différents praticiens vont pouvoir vous accompagner pour mieux vivre avec les acouphènes : médecins ORL, audioprothésistes, médecins du sommeil, Acupuncteur, sophrologues, psychologues…

La première démarche est de contacter le médecin ORL qui va s’occuper du symptôme.

Les audioprothésistes, en utilisant la thérapie sonore : thérapie blanc (son neutre), ont pour objectif de faire sortir l’acouphène du champ de conscience.

Ce que peut apporter la sophrologie :

Les acouphènes sont source de gènes et de stress, nous pouvons travailler sur le stress grâce à l’apport de la sophrologie mais aussi sur d’autres actions :

  • La défocalisation,
  • Le lâcher prise,
  • Retrouver de l’estime de soi,
  • Mieux s’écouter,
  • Retrouver le sommeil…

En aucun cas la sophrologie ne remplace les préconisations de votre médecin

Il est conseillé de pratiquer une activité physique régulièrement même si les acouphènes peuvent augmenter sur le moment.

Une bonne hygiène de vie permet de réduire les effets des acouphènes.

Pour en savoir plus sur les acouphènes :

www.france-acouphenes.org

www.afrepa.org

www.pole-sophrologie-acouphenes.fr

Laisser un commentaire